En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris

L'écusson de Puilboreau, d'azur semé de lis d'or, est aux armes du Comte du DOIGNON, Seigneur du Petit-Cheusses.

Né en 1616, Louis FOUCAULT DE SAINT-GERMAIN, Comte du DOIGNON (du DAUGNON), était un personnage turbulent, original et très ambitieux.

Sa jeunesse passée auprès du Cardinal de RICHELIEU lui avait permis d'acquérir des qualités politiques incontestables qui lui servirent, jusqu'à sa mort en 1659, à étendre son pouvoir.

En octobre 1648, il fut nommé coadjuteur de la Reine-Mère, Anne d'Autriche, alors  gouvernante de l'Aunis, La Rochelle, Brouage, Marans.

C'est alors qu'il acquit la Seigneurie du "Petit-Cheusses" située dans le bourg de Puilboreau.

Il apporta à ce domaine quelques transformations et en étendit les limites par l'acquisition du terrain jouxtant cette propriété et servant autrefois de cimetière.

Grâce à l'estime que lui portaient les conseillers de la Reine-Mère, il obtint en avril 1650 le titre de "Gouverneur et Lieutenant Général du Pays d'Aunis".

Ce qui ne l'empêcha pas, quelques mois plus tard et par pur calcul, de soutenir le Prince de CONDE, farouche opposant au pouvoir Royal.

Il manoeuvra en effet de sorte que les deux protagonistes tentèrent de se ménager sa sympathie : la Reine redoutant l'alliance entre CONDE et du DOIGNON en raison des pouvoirs importants dont disposait ce dernier sur le peuple d'Aunis et plus particulièrement sur les Rochelais ; le Prince de CONDE, avait en effet compris qu'en s'attachant Louis FOUCAULT il pourrait investir La Rochelle et les îles adjacentes et s'assurer ainsi une position idéale en cas de conflit.

En habile politique, du DOIGNON négocia avec les deux partis et en 1653, il obtint le bâton de Maréchal qu'il convoitait particulièrement.

blason de puilboreau